Redoine Faïd : trois personnes soupçonnées de complicité dans l'évasion du braqueur

Deux nouvelles arrestations ont eu lieu dans l'enquête sur l'évasion de Redoine Faïd. 

France 3

Le pilote de l'hélicoptère qui a permis l'évasion de Redoine Faïd de la prison de Réau (Seine-et-Marne) en juillet dernier a été placé en garde à vue aux côtés de sa femme et de sa belle-fille. Cette dernière entretenait une relation épistolaire avec le braqueur. Jusque là présenté comme un otage de Redoine Faïd, le pilote de l'hélicoptère, qui a permis l'évasion du braqueur, a été placé en garde à vue mardi 16 avril. L'homme et sa belle-fille sont entendus sur une éventuelle complicité. "Les premiers soupçons sont apparus lorsque les enquêteurs se sont rendu compte que la belle-fille du pilote entretenait une relation épistolaire avec Redoine Faïd", précise la journaliste Sophie Neumayer depuis le palais de justice de Paris.

Un vol organisé ?

Les experts vont devoir déterminer s'il fallait anticiper le niveau d'essence de l'hélicoptère pour pouvoir effectuer le trajet à quatre en direction de la prison, pour ensuite revenir à cinq. "Même si de forts soupçons pèsent sur eux, selon nos informations, aucun élément de preuve ne permet de déterminer s'ils sont complices du braqueur", conclut Sophie Neumayer.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'hélicoptère Alouette II abandonné après l\'évasion spectaculaire de Redoine Faïd de la prison de Réau (Seine-et-Marne), le 1er juillet 2018.
L'hélicoptère Alouette II abandonné après l'évasion spectaculaire de Redoine Faïd de la prison de Réau (Seine-et-Marne), le 1er juillet 2018. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)