Cet article date de plus de trois ans.

Essonne : nouvelles tensions à Massy après la mort d'un adolescent qui fuyait la police

Selon les autorités, l'adolescent est mort vendredi dans une collision avec un bus alors qu'il tentait d'échapper en quad à un contrôle de police à Antony (Hauts-de-Seine).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Capture écran Google Maps de la ville de Massy (Esonne), dimanche 7 mai 2017. (GOOGLE MAPS)

La mort d'un jeune homme originaire de Massy (Essonne), qui a percuté un bus en tentant d'échapper à la police sur son quad, a provoqué de nouveaux heurts entre la police et les habitants, samedi 6 mai.

Un rassemblement a commencé dans le calme dans le quartier Massy-Opéra, d'où l'adolescent était originaire, avant que plusieurs manifestants commencent à renverser des poubelles et faire exploser des pétards, décrit Le Parisien. Selon un journaliste sur place, les habitants ont "joué au chat et à la souris" avec les forces de l'ordre vers 23h30.

Le jeune homme a succombé à ses blessures

Le jeune homme de 17 ans circulait sans casque à Antony, dans le département limitrophe des Hauts-de-Seine, vendredi en fin d'après-midi, lorsqu'il a été repéré par des agents de la Brigade anti-criminalité (BAC). Les policiers se sont dirigés vers lui "à pied pour le contrôler" et l'adolescent a pris "la fuite en les apercevant", a rapporté la procureure de la République à Nanterre.

L'ayant perdu de vue, la patrouille a regagné sa voiture et croisé le fuyard quelques centaines de mètres plus loin. Les fonctionnaires l'ont vu amorcer "à vitesse très élevée" un virage à droite et percuter "violemment" un bus déjà "engagé dans l'intersection", a précisé la procureure. Hospitalisé dans un état grave, l'adolescent a succombé à ses blessures dans la nuit.

Mais selon plusieurs personnes affirmant être témoins de la scène, citées par un journaliste, c'est la voiture de police qui a percuté Curtis.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.