Un convoyeur de fonds braqué en Suisse, sa fille libérée en France après une prise d’otage

Des hommes armés se sont fait remettre "entre 15 et 30 millions de francs suisses", soit 13 à 26 millions d'euros, après avoir braqué un convoi de fonds en Suisse, a appris franceinfo vendredi de sources policières française et suisse. La fille d’un des transporteurs, prise en otage en France, a été libérée par la suite.

Des billets de francs suisses, le 17 janvier 2013. (Photo d\'illustration)
Des billets de francs suisses, le 17 janvier 2013. (Photo d'illustration) (MAXPPP)

Un fourgon blindé de transport de fonds a été braqué en Suisse jeudi, a appris franceinfo vendredi 9 février. Les malfaiteurs étaient "armés et cagoulés", a affirmé la police suisse dans un communiqué. Ils se seraient fait remettre "entre 15 et 30 millions de francs suisses", soit 13 à 26 millions d'euros, selon une source policière de franceinfo. Par la suite, la fille d’un des convoyeurs "retenue en otage en France a été relâchée par ses ravisseurs", a expliqué les forces de l’ordre helvètes.

Le véhicule roulait sur l’autoroute en direction de Lausanne jeudi vers 19h45, quand il a été "contraint  par un complice de sortir à hauteur de la commune de Chavornay", ont expliqué les policiers suisses du canton de Vaud. "Plusieurs" hommes armés ont dévalisé l'ensemble du contenu du véhicule. Ils ont pris la fuite à bord d’un SUV Porsche de couleur foncée. La police suisse a lancé un appel à témoin pour retrouver trois hommes.

Libération d’une jeune femme prise en otage près de Lyon

Dans son communiqué, la police suisse écrit que "la fille d’un des convoyeurs de fonds était retenue en otage en France pendant la durée de l’opération", et qu’elle a été "relâchée par ses ravisseurs".

Selon une source policière française, ils s’agit d’une jeune femme de 22 ans enlevée jeudi en fin de journée à son domicile, dans le secteur de Lyon (Rhône), par deux malfaiteurs se faisant passer pour des plombiers. Son père, convoyeur de fonds, affirme avoir reçu une demande de rançon de la part de ces personnes qui menaçaient de tuer sa fille.

Les gendarmes l’ont retrouvée saine et sauve vers 22h dans l'Ain, sur une route sur la commune de Tramoyes.