Nigéria : des centaines d'enlèvements contre des rançons

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Des centaines de civils ont été enlevés dans leurs villages au Nigéria par des gangs criminels, le week-end du 9 et 10 mars. Depuis le début du mois, des centaines d'autres ont également été emmenés de force.
Nigéria : des centaines d'enlèvements contre des rançons Des centaines de civils ont été enlevés dans leurs villages au Nigéria par des gangs criminels, le week-end du 9 et 10 mars. Depuis le début du mois, des centaines d'autres ont également été emmenés de force. (france 2)
Article rédigé par France 2 - A. Boutet, P. Miette
France Télévisions
France 2
Des centaines de civils ont été enlevés dans leurs villages au Nigéria par des gangs criminels, le week-end du 9 et 10 mars. Depuis le début du mois, des centaines d'autres ont également été emmenés de force.

Une école vide, des volets fermés. Deux cents enfants enlevés par des hommes armés, le 9 mars dans un village du Nigéria. Tous se trouvaient dans des salles de classe au moment de l'attaque. Une mère de famille a tout vu, mais elle n'a rien pu faire : "Les ravisseurs sont arrivés par douzaines, certains avaient des motos. Ils tiraient en l'air, ils bloquaient tous les accès au village afin que personne ne puisse venir les secourir."

Des demandes de rançon

À ces 250 enfants enlevés à Kuriga (Nigéria), s'ajoutent 87 personnes à Kajuru, le week-end dernier et 100 femmes séquestrées et déplacées dans l'État de Borno, au début du mois. Des vidéos de rançons sont envoyées par les ravisseurs aux familles ou au gouvernement, qui finissent en général par être payées, selon les spécialistes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.