Enfant séquestré à Mulhouse : quel avenir pour ce petit garçon ?

Privé de liberté pendant trois ans, un enfant de huit ans a été retrouvé à Mulhouse. Comment ce petit garçon va-t-il pouvoir se reconstruire ?

FRANCE 3

Des séparations conflictuelles, le psychiatre Serge Hefez en a vu beaucoup, mais le cas de Mulhouse est pour lui un cas de dérive extrême. Pour expliquer le comportement du père, le psychiatre explique qu'on est alors "dans une logique folle. [...] C'est un homme qui en plus enlève cet enfant à sa mère. C'est donc que sa mère est mauvaise, que c'est lui qui est bon. Un homme qui clive comme ça l'univers entre le bien et le mal et qui peut s'approprier autant quelqu'un, on est sans doute du côté de la paranoïa".

Coupés du monde

Persécuté par la réalité, le père a fait le choix de se couper du monde, avec son fils. Un acte destructeur, surtout à cet âge. Concernant les conséquences, l'enfant se réfère à présent à une seule personne, toute puissante dont il est l'objet. "Il ne peut pas se constituer à ce moment-là comme un sujet, comme une personne autonome", note le psychiatre avant d'ajouter qu'"entre cinq et huit ans c'est l'âge de la socialisation". Aujourd'hui, l'enfant manifeste peu d'envie de voir sa mère, de créer d'autres liens. Pour Serge Hefez, il souffre du syndrome de Stockholm, phénomène où les otages ont de l'empathie envers leur geôlier. À présent tout le travail psychique de l'enfant va être de se séparer de cette image totalitaire, de se séparer du lien extrêmement fusionnel qu'il a dû créer avec ce père.

Le JT
Les autres sujets du JT
La police a libéré un garçon de huit ans séquestré par son père depuis trois ans, le 9 octobre 2015 à Mulhouse (Haut-Rhin).
La police a libéré un garçon de huit ans séquestré par son père depuis trois ans, le 9 octobre 2015 à Mulhouse (Haut-Rhin). ( GOOGLE MAPS)