Elles appellent plus de 1 000 fois les pompiers de Paris en un an et demi

Les trois adolescentes seront jugées pour avoir lancé de fausses alertes et insulté les pompiers. 

Un pompier en intervention à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), près de Paris, le 30 mars 2013.
Un pompier en intervention à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), près de Paris, le 30 mars 2013. (THOMAS COEX / AFP)

Entre les mois de février 2011 et septembre 2012, les pompiers de Paris ont reçu des centaines d'appels émanant d'une même ligne téléphonique. A chaque fois, au bout du fil, des insultes, des propos incohérents ou de fausses alertes. La Préfecture de police de Paris (PP) a annoncé, lundi 29 avril, que trois jeunes femmes âgées de 16 à 20 ans, seront jugées prochainement pour ces faits.

Les trois adolescentes ont reconnu avoir passé près de mille coups de fil aux pompiers de Paris en un an et demi. A quatre reprises, les pompiers sont partis inutilement en intervention, assure la PP. L'enquête a duré plusieurs mois car les jeunes femmes utilisaient une ligne difficilement identifiable. Finalement, les policiers du 17e arrondissement ont réussi à repérer deux sœurs, de 17 et 20 ans, et une de leurs amies âgée de 16 ans.

Le fait de téléphoner aux services de secours et de leur divulguer une fausse information faisant croire à un sinistre qui entraîne une intervention inutile est puni de deux ans d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende.