Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo "Je comprends la colère" : Jean-Claude Gaudin se défend dans ":SCAN" après l'effondrement de deux immeubles à Marseille

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Effondrements à Marseille : Jean-Claude Gaudin se défend
Article rédigé par
France Télévisions

Le maire de la ville a accordé une interview exclusive à ":SCAN", le magazine d'actualité de franceinfo. Le documentaire de ce deuxième numéro, intitulé "Marseille, l'effondrement et la colère", revient sur le drame survenu début novembre.  

"Je comprends la colère. Je comprends qu'on recherche le coupable, le bouc émissaire." Jean-Claude Gaudin, le maire de Marseille, s'exprime pour la première  fois sur l'effondrement de deux immeubles dans sa ville, dans l'émission ":SCAN" de franceinfo, diffusée vendredi 30 novembre. Huit personnes avaient trouvé la mort dans ce drame, survenu le 5 novembre.

Après l'émotion et le recueillement, la municipalité a été pointée du doigt par une partie des habitants, avec notamment l'organisation d'une "Marche de la colère" jusqu'à l'hôtel de ville de la cité phocéenne. "Quand j'entends dire 'On n'a rien fait', tout cela est véritablement excessifC'est sous le coup de la colère", répond celui qui est maire de la ville depuis 1995. Ce qu'on oublie de dire, c'est que quand j'ai été élu maire, il y avait dans cette ville 25 bidonvilles immenses. J'ai mis dix ans à supprimer tous les bidonvilles. On ne s'en souvient plus."

Je ne peux pas ne pas évacuer de ma tête ces 8 morts. C'est quelque chose en fin de mandat, car je suis presque en fin de mandat, qui me touche beaucoup.

Jean-Claude Gaudin

franceinfo

"Parce que pendant d'autres périodes, j'étais plus heureux de voir les illuminations de Noël, ajoute l'élu. Cette fois-ci, les illuminations de Noël ne m'atteignent pas trop. Je voudrais surtout qu'on apporte la solidarité, la chaleur, l'aide nécessaire à celles et ceux qui sont en difficulté."

Une émission spéciale à 22 heures

Pour ce deuxième numéro inédit de ":SCAN", Julien Benedetto vous donne rendez-vous vendredi 30 novembre à 22 heures sur le canal 27 de la TNT, pour deux heures de témoignages et de débats autour du drame de la rue d'Aubagne, avec Marseille : l'effondrement et la colère.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.