Marseille : la recherche de survivants sous les décombres

Julien Cholin, un des envoyés spéciaux de France 3 rue d'Aubagne à Marseille (Bouches-du-Rhône), fait le point sur la situation, au lendemain de l'effondrement de trois immeubles, lundi 5 novembre.

Au lendemain de l'effondrement de trois immeubles à Marseille (Bouches-du-Rhône), lundi 5 novembre, les secours recherchent des survivants. "Plus le temps passe et plus les espoirs s'amenuisent. Pour l'instant, trois corps ont été extraits des décombres. Il resterait encore cinq personnes portées disparues, c'est-à-dire cinq personnes répertoriées comme habitant à cette adresse et qui n'ont pas donné de signe de vie depuis hier", rapporte le journaliste Julien Cholin, en direct de la rue d'Aubagne à Marseille.

"Il faut soulever les gravats les uns après les autres"

"Dans le quartier, il y a beaucoup de colère. Il y a beaucoup d'incompréhension. Les habitants se demandent pourquoi les secours mettent autant de temps pour atteindre les victimes. Le lieu est toujours extrêmement fragile, des experts ont dû se rendre sur place pour s'assurer que les immeubles autour ne s'effondrent pas sur les secours. Il faut donc soulever les gravats les uns après les autres, et cela pourrait prendre plusieurs jours", explique le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le travail des secours lors de l\'effondrement des immeubles à Marseille.
Le travail des secours lors de l'effondrement des immeubles à Marseille. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)