Effondrements à Marseille : un relogé sommé par la mairie de payer la facture

Certains habitants contraints de quitter leurs immeubles après les effondrements de la rue d'Aubagne, à Marseille (Bouches-du-Rhône), ont eu une bien mauvaise surprise. La mairie leur réclame 10 000 € pour rembourser leur relogement.

France 3

Cela fait bientôt quatre mois que Fabien Meyrand ne peut plus rentrer chez lui. Le 27 février dernier, son logement est évacué en urgence. Quelques semaines auparavant, trois immeubles, rue d'Aubagne, à Marseille (Bouches-du-Rhône), viennent de s'effondrer. Ce propriétaire qui vit dans son appartement est relogé à l'hôtel gratuitement. C'est la ville de Marseille qui règle la note. Mais récemment, il reçoit un courrier signé d'un adjoint au maire selon lequel il lui appartient de "rembourser l'ensemble des frais engagés" par la ville.

Une décision unilatérale qui fait réagir

Il n'est pas le seul. Plusieurs propriétaires auraient reçu une facture de 7 000 à 10 000 euros. La démarche est légale, mais ces sommes peuvent être contestées, selon l'avocat Me Aurélien Leroux, qui évoque "une décision prise par la mairie unilatéralement". Contactés, ni la ville de Marseille ni l'élu municipal signataire du courrier n'ont répondu à nos questions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Deux immeubles de la rue d\'Aubagne, à Marseille, se sont effondrés le 5 novembre 2018.
Deux immeubles de la rue d'Aubagne, à Marseille, se sont effondrés le 5 novembre 2018. (GERARD JULIEN / AFP)