Effondrement d'immeubles à Marseille : un élu socialiste dénonce la responsabilité de la mairie

Benoît Payan, élu d'opposition à la mairie de Marseille, dénonce un "abandon politique" après l'effondrement de deux immeubles ce lundi matin. Il évoque des habitants "pris d'effroi".

Les secours au travail après l\'effondrement de deux immeubles, lundi 5 novembre, à Marseille.
Les secours au travail après l'effondrement de deux immeubles, lundi 5 novembre, à Marseille. (GERARD JULIEN / AFP)

Après l'effondrement de deux immeubles, ce lundi matin à Marseille, le président du groupe socialiste d'opposition au conseil municipal de la ville, Benoît Payan, dénonce la responsabilité de la mairie.

"Beaucoup de logements" sont "insalubres" à Marseille, s'indigne-t-il sur franceinfo en dénonçant un "abandon politique". Selon lui, l'immeuble qui s'est effondré et qui appartenait au bailleur social Marseille Habitat "attendait d'être rénové depuis de trop longues années".

franceinfo : Vous vous êtes rendus sur place, comment vont les habitants ?

Benoît Payan : Les images sont terribles. Les immeubles effondrés se sont écrasés sur la chaussée. Les habitants sont pris d’effroi, hagards. Ce sont des scènes bouleversantes. Les secours, les pompiers et la police, cherchent d’éventuelles victimes puisqu'un des deux immeubles était habité. Sur les douze appartements, neuf étaient occupés. L'immeuble s’est écroulé à 9 heures et ce serait donc un miracle qu’il n’y ait pas de victime à déplorer. Toute la ville retient son souffle.

Avez-vous un début d’explication à ce qui a pu se passer ?

L'habitat est complètement dégradé à Marseille, dans ces arrondissements-là. Cela nécessite l’intervention des pouvoirs publics, mais elle ne se fait que très rarement, voire jamais. Le premier immeuble qui s'est effondré était inhabité mais il a entraîné avec lui un autre immeuble qui, lui, était occupé. On a depuis évacué tous les bâtiments voisins, les rues sont bouclées. Il est probable que d’autres immeubles aient été fragilisés à côté. Il y a beaucoup de logements vides à Marseille ou insalubres. C’est vrai aussi dans d’autres quartiers. C’est un abandon politique. La mairie n’échappera pas à ses responsabilités.