Un homme interpellé après avoir tué une conseillère Pôle emploi à Valence, dans la Drôme, et la DRH d’une entreprise dans une commune voisine en Ardèche

La piste d’une vengeance est privilégiée à ce stade. La ministre du Travail Elisabeth Borne se rend sur place. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les policiers ont stoppé le tireur sur le pont Mistral, qui relie Valence dans la Drôme et l'Ardèche. (WILLY MOREAU / RADIOFRANCE)

Un homme a été interpellé jeudi 28 janvier, après avoir tué deux personnes à Valence (Drôme) et dans une commune à proximité, Guilherand-Granges (Ardèche), rapporte France Bleu Drôme Ardèche. L'homme a d'abord ouvert le feu vers 8h30 dans une agence Pôle emploi de Valence, tuant une conseillère. Une vingtaine de personnes étaient présentes dans les locaux au moment des faits.

>> Meurtres dans la Drôme et en Ardèche : ce que l'on sait du drame qui a coûté la vie à une conseillère Pôle emploi et à la DRH d'une entreprise

Le tireur a ensuite pris la fuite, en direction de Guilherand-Granges, en Ardèche, située à l’ouest de Valence. Il s’est rendu dans une entreprise, Faun Environnement, qui fabrique notamment des carrosseries et des remorques, où il a tiré sur la DRH. Très grièvement blessée, elle est morte à l'hôpital. Les policiers ont pu arrêter l’homme vers 9h45, sur le pont Mistral qui permet de relier les deux communes, Valence et Guilherand-Granges, en percutant sa voiture. Trois policiers ont été légèrement blessés lors de cette intervention. La piste d’une vengeance est privilégiée à ce stade. 

Le suspect avait travaillé dans l'entreprise ardéchoise

Le suspect est un ingénieur de Meurthe-et-Moselle qui a travaillé chez Faun Environnement. Selon les informations de France Bleu Drôme Ardèche, il a été licencié de cette entreprise il y a une dizaine d’années. Il y avait une quarantaine de salariés au moment où l’homme a ouvert le feu dans l’entreprise.

"Le drame survenu à Valence endeuille le pays tout entier. Aux familles et aux proches des victimes, j'adresse mon soutien et les assure de la solidarité de la Nation. Mes pensées accompagnent les personnels de Pôle emploi dans la Drôme dont je partage l'émotion et la tristesse", a réagi sur Twitter Jean Castex.

"En intervenant avec professionnalisme, sang-froid et courage, nos policiers ont à nouveau fait honneur à leur uniforme : qu'ils reçoivent notre gratitude et notre reconnaissance", a-t-il poursuivi. Le Premier ministre précise que la ministre du Travail, Elisabeth Borne, se rendra sur place à Valence ce jeudi. Les préfets, les procureurs, les maires des deux villes sont sur place, précise France Bleu Drôme Ardèche. Le maire de Valence, Nicolas Daragon, a fait part de sa "stupeur" et de sa "sidération". Des cellules psychologiques ont été mises en place sur les deux sites. La PJ de Valence est chargée de l’enquête.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.