Mort de Steve Maia Caniço : Gilles Le Gendre n'est "pas favorable" à l'ouverture d'une enquête parlementaire

Président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, Gilles Le Gendre rejette la demande de certains députés de l'opposition d'ouvrir une enquête parlementaire dans l'affaire Steve Maia Caniço.

Le président du groupe LREM à l\'Assemblée nationale, Gilles Le Gendre, invité de franceinfo le 27 mars 2019.
Le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, Gilles Le Gendre, invité de franceinfo le 27 mars 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"Je ne suis pas favorable" à l'ouverture d'une enquête parlementaire sur la mort de Steve Maia Caniço à Nantes, a affirmé, jeudi 1er août sur franceinfo, Gilles Le Gendre. "Ce n'est pas par le canal de l'enquête parlementaire", demandée par de nombreuses voix dans l'opposition," que les choses doivent être traitées", estime le président du groupe LREM à l’Assemblée nationale et député de Paris.

La mort du jeune homme lors d'une intervention de la police pendant la Fête de la musique doit être traitée "par la procédure normale de la justice et de l'enquête de police qui a déjà eu lieu et qui sera peut-être encore approfondie", a-t-il poursuivi.

"Je pense que tous les Français et les élus sont bouleversés par ces affaires. Et je pense que le plus grand respect que nous devons avoir pour Steve, c'est de ne pas instrumentaliser cette affaire à des fins politiciennes. Je trouve ça assez pathétique", a également affirmé Gilles Le Gendre.