Mort d'Arthur Noyer : l'avocat de la famille "surpris par l'empressement du parquet" à communiquer

Le parquet de Chambéry a requis en début de semaine le renvoi de Nordahl Lelandais devant la cour d'assises pour meurtre dans l'affaire Arthur Noyer.

Tribunal de Chambéry en Savoie (photo d\'illustration).
Tribunal de Chambéry en Savoie (photo d'illustration). (STEPHAN DUDZINSKI / MAXPPP)

L'avocat de la famille d'Arthur Noyer se dit "surpris par l'empressement du parquet" à communiquer sur ses réquisitions, rapporte France Bleu Pays de Savoie vendredi 14 février. Le parquet de Chambéry a requis en début de semaine le renvoi de Nordahl Lelandais devant la cour d'assises de la Savoie pour meurtre dans l'affaire Arthur Noyer, et non plus pour assassinat. Si le juge suit ces réquisitions, la notion de préméditation disparaîtrait.

"Nous faisons confiance au juge d'instruction"

"Je savais qu'avec la justice, il faut s'attendre à tout...", réagit Maître Bernard Boulloud, l'avocat de la famille d'Arthur Noyer. "Nous avons appris [jeudi] le sens des réquisitions du parquet et nous sommes davantage surpris par l'empressement du parquet à le faire savoir que le contenu de ces réquisitions", a-t-il indiqué à France Bleu Pays de Savoie.

C'est maintenant au juge d'instruction de trancher sur le chef d'accusation. S'il arbitre pour le chef de meurtre et non plus pour le chef d'assassinat (qui inclut la notion de préméditation), Nordahl Lelandais n'encourra plus la réclusion criminelle à perpétuité dans ce dossier, mais 30 ans de réclusion maximum.

"Nous faisons confiance au juge d'instruction qui connaît parfaitement le dossier et qui pourra peut-être avoir un avis différent de celui du parquet", affirme Maître Boulloud. L'avocat annonce une conférence de presse à Bourges jeudi 20 février pour donner la position de la famille sur ce renvoi.

Le caporal Arthur Noyer a disparu à Chambéry en avril 2017. Nordahl Lelandais a reconnu une bagarre qui avait entraîné la mort du jeune militaire de 23 ans. Il a dans un premier temps été mis en examen pour assassinat en décembre 2017. Nordahl Lelandais est par ailleurs toujours mis en examen pour le meurtre de la petite Maëlys et pour agressions sexuelles sur deux petites cousines.