Affaire Maëlys : la personnalité de Nordahl Lelandais

Publié
Affaire Maëlys : la personnalité de Nordahl Lelandais
Article rédigé par
N.Perez, A.Belderrain, C.Aubert, A.Massait, E.De Pouquery, L.Dulois - France 2
France Télévisions

Le procès du meurtre de Maëlys s'ouvre le 31 janvier. Âgée de huit ans, la petite fille avait disparu lors d'une fête de mariage à laquelle elle assistait avec ses parents. Six mois plus tard, Nordahl Lelandais était passé aux aveux.

Le soir de la disparition de Maëlys, en août 2017, Nordahl Lelandais n'est pas sur la liste des convives. Mais il connaît l'un d'eux, et se fait inviter au vin d'honneur. Il obtient de pouvoir revenir pour le dessert. Il engage la conversation avec Maëlys, et lui propose de rejoindre les animaux sur le parking. Il quitte la fête, et prend la route avec la petite fille de huit ans à bord. On ne la reverra jamais. Dès le lendemain, il va décaper sa voiture. Malgré cela, les enquêteurs retrouveront une trace microscopique du sang de Maëlys. Face à cette preuve accablante, il avoue, précisant ne pas avoir voulu la tuer. "Je lui ai mis un coup très violent, je n'arrive pas à comprendre."

Déjà condamné pour meurtre

Après ses aveux, Nordahl Lelandais conduit les enquêteurs dans un ravin où se trouve le corps de Maëlys. Les médecins légistes constatent qu'il se serait livré à un étrange rituel, en raison des habits lacérés de la petite filles, et des mèches de cheveux manquantes sur sa tête. Si la qualification de viol n'a pas été retenue, les enquêteurs ont découvert qu'une semaine avant le meurtre de Maëlys, il a abusé sexuellement ses petites cousines, pendant qu'elles dormaient. L'ancien maître-chien a déjà été condamné à 20 ans de prison pour le meurtre d'un militaire. Pour l'enlèvement, la séquestration et le meurtre de Maëlys, il encourt la perpétuité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.