Disparition en Isère : 250 personnes entendues

Toutes les pistes sont explorées dans l'enquête sur la disparition de la jeune Maëlys d'après la procureure chargée de l'enquête.

France 2

Où se trouve Maëlys? Après trois jours de recherches, toujours aucune piste. Les auditions par la gendarmerie de 140 convives du mariage n'ont pas permis pour l'heure d'expliquer la disparition de la fillette vers 3 heures du matin dimanche. Ni les chiens, ni les hélicoptères, ni les perquisitions n'ont pu aboutir. La dernière a eu lieu ce matin au domicile du gardien de la salle des fêtes. Pour les enquêteurs désormais, la piste criminelle n'est plus écartée, ils ont décidé d'élargir le périmètre de leurs investigations.

60 gendarmes en renfort

Comme l'a expliqué Dietlund Baudoin, la procureure de Bourgoin-Jallieu (Isère) lors d'une conférence de presse, "Les premières investigations ont permis de révéler qu'une autre soirée avait lieu dans cette nuit de samedi à dimanche dans la salle paroissiale de Pont-de-Beauvoisin, une salle qui est distante de 350 mètres. De même, une autre soirée se déroulait dans un bar distant de 500 mètres du lieu où a disparu Maëlys". Pourquoi l'alerte enlèvement n'a pas été déclenchée? Selon Étienne Prigent, envoyé spécial de France 2 à Pont-de-Beauvoisin, "pour un motif simple, l'enlèvement n'est pour l'heure pas avéré, et ce même si désormais, c'est une thèse très étudiée par les enquêteurs." Pour que l'enlèvement ait été avéré, "il aurait fallu un témoin oculaire". "Aujourd'hui, les enquêteurs ont pu éloigner la thèse de la dangerosité de la rivière située à proximité de cette salle polyvalente". "Des renforts ont été prévus", ajoute le journaliste. "Jusqu'à aujourd'hui, ils étaient une centaine de gendarmes sur le terrain. Demain, ils seront 160."   






Le JT
Les autres sujets du JT
La photo de Maëlys a été affichée sur le panneau à l\'entrée de la ville de Pont-de-Beauvoisin (Isère), le 28 août 2017.
La photo de Maëlys a été affichée sur le panneau à l'entrée de la ville de Pont-de-Beauvoisin (Isère), le 28 août 2017. (MAXPPP)