DIRECT. Disparition de Maëlys : "Toutes les pistes sont explorées", assure la procureure de la République

Les recherches se poursuivent pour tenter de retrouver Maëlys, 9 ans, disparue dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère). 

Des gendarmes près de la salle des fêtes où a disparu Maëlys, une petite fille de 9 ans, dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août à Pont-de-Beauvoisin (Isère). 
Des gendarmes près de la salle des fêtes où a disparu Maëlys, une petite fille de 9 ans, dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août à Pont-de-Beauvoisin (Isère).  (PHILIPPE DESMAZES / AFP)
Ce qu'il faut savoir

L'enquête progresse dans la disparition de la petite Maëlys. La maison du gardien de la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin (Isère), où se déroulait le mariage lors duquel la fillette de 9 ans a disparu, a été perquisitionnée lundi 28 août, selon les informations recueillies par France Bleu Isère. La voiture du gardien a aussi été passée au crible par des hommes en combinaison blanche. La maison est située à proximité de la salle des fêtes. Une enquête de flagrance pour "enlèvement" a été ouverte par le parquet de Bourgoin-Jallieu lundi. "Toutes les pistes sont explorées, aucune n'est privilégiée ou écartée", a déclaré la procureure de la République, Dietlind Baudoin, lors d'une conférence de presse mardi après-midi. 140 personnes ont déjà été entendues. 

Un appel à témoins lancé. Il a été émis dimanche à 21 heures pour retrouver la fillette, qui mesure 1m30, pèse 28 kg, a la peau mate, les yeux marrons et les cheveux châtains. Elle était vêtue au mariage d'"une robe sans manches" et "de nu-pieds" de couleur blanche.

Aucune piste écartée. "On ne peut écarter aucune hypothèse", a déclaré Dietlind Baudoin, procureure de la République à Bourgoin-Jallieu (Isère). "On a encore la piste accidentelle (...) On ne peut pas écarter la piste criminelle même si je ne la privilégie pas pour le moment", a-t-elle poursuivi. Seule la piste d'une possible fugue de Maëlys est "à priori" écartée, selon la procureure de la République. Pour autant, les investigations se déroulent dorénavant sous la qualification d'enlèvement. "Vu l'ampleur des recherches et des investigations, et l'engagement des forces de l'ordre, chaque heure qui passe accrédite la thèse criminelle, au sens de la qualification pénale d'un enlèvement", a déclaré une source proche du dossier à l'AFP.

Disparue vers 3 heures du matin. Maëlys, originaire du Jura, a été vue la dernière fois dimanche vers 3 heures du matin alors qu'elle assistait à un mariage dans la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin, en compagnie de ses parents et d'autres membres de sa famille. Mardi, Dietlind Baudoin a précisé que deux autres soirées ont eu lieu près de la salle de fêtes cette même nuit, dans la salle paroissiale et dans un bar à proximité des lieux. Au total, 250 personnes étaient présentes lors de ces trois fêtes. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MAELYS

22h10 : L'enquête se poursuit après la disparition de Maëlys ce week-end. En attendant, l'émotion est grande à Mignovillard, petit village du Haut-Jura, où est domiciliée la fillette de 9 ans. Reportage de France 3.

21h57 : Je prie pour qu'ils retrouvent cette petite saine et sauve j'imagine pas l'état d'angoisse dans lequel se trouve les parents de Maelys moi même ça m'angoisse beaucoup pourvu que toute cette affaire se termine au plus vite avec d'excellentes nouvelles pour cette petite fille et ses parents 💖

21h57 : Courage à tous, on pense fort à Maëlys et on souhaite de tout cœur que tout se termine bien pour elle et sa famille.

21h57 : Je suis de tout coeur avec vous.

21h57 : Dans les commentaires, vous transmettez vos messages de soutien à la famille et aux proches de la petite Maëlys, disparue depuis plus de 48 heures.

20h15 : Courage aux parents, de tout coeur avec vous. Que tout se termine bien 💝

20h15 : Les recherches se poursuivent pour tenter de retrouver la petite la petite Maëlys, 9 ans, disparue dans la nuit de samedi à dimanche de la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin. Franceinfo vous résume ce que l'on sait des dernières évolutions de l'enquête.



(PHILIPPE DESMAZES / AFP)

20h08 : "Il faut aider la gendarmerie du mieux qu'on peut", estime sur franceinfo le patron du bar où se déroulait une fête à proximité du lieu de l'enlèvement de la petite Maëlys, à Pont-de-Beauvoisin (Isère). Les 250 personnes présentes doivent être entendues par les gendarmes. "J'étais avec l'adjudant-chef qui a pris les coordonnées que j'ai pu lui communiquer", a ajouté le patron du bar.

19h26 : La disparition de Maëlys est "un événement traumatisant", avoue sur franceinfo le maire de Pont-de-Beauvoisin (Isère), Michel Serrano. "Quand cela vous touche de si près vous êtes marqués. C'est quelque chose que vous avez sur le cœur et dans la chair. On ne peut pas être insensible", ajoute l'édile. Les recherches se poursuivent pour tenter de retrouver la fillette de 9 ans, disparue le 26 août.

17h53 : Notre journaliste Camille Adaoust se trouve actuellement à Pont-de-Beauvoisin (Isère), où la petite Maëlys a disparu ce week-end. Elle interroge des habitants.

17h20 : Alors qu'une enquête de flagrance pour "enlèvement" a été ouverte par le parquet de Bourgoin-Jallieu, la procureure de la République, Dietlind Baudoin, a fait un premier point sur la disparition de Maëlys. Voici ce qu'il faut retenir lors d'une conférence de presse.

15h04 : Si vous l'avez raté ou que vous souhaitez le revoir, voici le point presse de la procureure de la République à Bourgoin-Jallieu (Isère), Dietlind Baudoin.




(FRANCEINFO)

15h00 : Pas d'alerte enlèvement car pour la déclencher il faut être sur qu'elle ait été enlevée à ce stade de l'enquête nous n'écartons aucune possibilité.

14h57 : : Pour avoir la réponse je laisse @Gendarmerie Nationale y répondre et je vous renvoie à notre article qui livre des éléments d'explication.

14h57 : Pourquoi l'alerte enlèvement n'a pas été faite sur les médias la télé la radio ?

14h52 : "Je tiens à ce que l'intimité et la douleur de la famille soient respectées."

Après avoir prononcé cette phrase, la procureure de la République à Bourgoin-Jallieu (Isère) cesse de répondre aux questions et met un terme à la conférence de presse.

14h50 : "Maëlys a été vue pour la dernière fois aux alentours de 3 heures du matin, on a des éléments qui le confirment."

14h48 : "Toutes les pistes sont explorées, aucune n'est privilégiée ou écartée."

14h46 : La procureure de la République à Bourgoin-Jallieu (Isère), qui répond aux questions des journalistes, précise que l'entourage de la petite fille a effectué des recherches sur le lieu du mariage où elle se trouvait avant sa disparition, avant de contacter les services de police, vers 4 heures du matin.

14h44 : "Pour l'heure je n'ai aucune suspicion particulière, car il n'y a pas lieu d'en avoir."

14h43 : "Le chien pisteur ne va pas au-delà de l'enceinte de la salle polyvalente mais il est difficile d'en tirer des conclusions."

14h42 : "Sur l'ensemble des trois sites qui faisaient l'objet d'une soirée samedi, on dénombre 250 personnes", précise l'un des enquêteurs aux côtés de la procureure. Sur les 180 personnes qui étaient au mariage, 140 ont été entendues, ajoute-t-il.

14h50 : La procureur de la République à Bourgoin-Jallieu (Isère), Dietlind Baudoin, précise que les investigations menées ont permis d'établir que samedi soir, au moment de la disparition de Maëlys, deux autres soirées avaient lieu. L'une dans une salle paroissiale, à 350 mètres de la fête de mariage où se trouvait la fillette, l'autre dans un bar distant de 500 mètres.

14h36 : "Si aujourd'hui nous n'écartons pas la piste accidentelle, au regard du temps qui s'est écoulé (...) la piste criminelle n'est plus écartée."

14h37 : "Les investigations sur le terrain se poursuivent encore à l'heure où je vous parle."

La conférence de presse de la procureure de la République de Bourgoin-Jallieu (Isère) sur la disparition de Maëlys vient de commencer.

14h25 : @loustic du 29 : La conférence de presse de la procureure de la République sur la disparition de Maëlys aura lieu dans cinq minutes. Vous pourrez la suivre en direct et en vidéo sur notre site, ainsi que sur France 3 Alpes.

14h25 : A quelle heure aura lieu la conférence de presse?

13h25 : @xavier combot et @chanel : Vous êtes nombreux à nous poser cette question depuis hier. L'alerte enlèvement n'a pas été déclenchée parce que personne n'a vu l'enfant se faire enlever, parce que le ravisseur présumé n'est pas identifié et parce que le dispositif ne doit pas être banalisé. Si vous voulez en savoir plus sur ces raisons, je vous conseille de lire notre article consacré à ce sujet.

13h25 : pourquoi pas d'alerte enlèvement ?

13h25 : Pourquoi l'alerte enlèvement n'a pas été déclenchée ?

13h20 : "Plus le temps passe et plus il est probable qu'elle soit montée dans une voiture", a précisé cette source. On devrait en savoir plus dans un peu plus d'une heure, car la procureure de la République de Bourgoin-Jallieu (Isère) tiendra une conférence de presse à 14h30.

13h21 : Alors que Maëlys, 9 ans, est toujours introuvable, la thèse de l'enlèvement devient largement privilégiée. "Vu l'ampleur des recherches et des investigations, et l'engagement des forces de l'ordre, chaque heure qui passe accrédite la thèse criminelle, au sens de la qualification pénale d'un enlèvement", a déclaré une source proche du dossier à l'AFP.

13h06 : Voici les contenus que vous consultez le plus à 13 heures passées de quelques minutes :

Notre direct sur la disparition de la petite Maëlys dont on est sans nouvelles depuis samedi soir ;


• Vous êtes nombreux aussi à lire notre article qui explique pourquoi l'alerte enlèvement n'a pas été déclenchée ;


• Enfin notre article sur cette enquête de l'UFC-Que Choisir qui révèle que les opérateurs de télécommunication ont quasiment tous discrètement augmenté leurs tarifs pendant l'été.

11h31 : La maison du gardien de la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin (Isère), où se déroulait le mariage lors duquel a disparu Maëlys, 9 ans, dans la nuit de samedi à dimanche, a été perquisitionnée, ce matin, selon les informations recueillies par France Bleu Isère. La voiture du gardien a aussi été passée au crible par des hommes en combinaison blanche.

11h29 : Le domicile du gardien de la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin a été perquisitionné.

07h13 : Où est passée la jeune Maelys, 9 ans, disparue ce week-end à Pont-de-Beauvoisin (Isère) ? "On ne sait pas dans quelle direction chercher", reconnaît une source proche de l'enquête. Hier, les auditions des invités du mariage, plus d'une centaine de personnes, se sont poursuivies toute la journée.