Cet article date de plus de quatre ans.

Affaire Maëlys : les parents "confortés dans leurs suspicions" à l'égard de Nordahl Lelandais, selon leur avocat

Fabien Rajon, avocat des parents de Maëlys, a expliqué, vendredi sur franceinfo, que la priorité des parents est de savoir ce qu'il est advenu de la fillette de 9 ans.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les parents de Maëlys lors d'une conférence de presse, le 28 septembre 2017. (JEFF PACHOUD / AFP)

"Ces éléments qui tendent à s'accumuler à l'égard du mis en cause nous font penser qu'on va vers la vérité", a déclaré, vendredi 1er décembre sur franceinfo, Fabien Rajon, avocat des parents de Maëlys. Jeudi, l'étau s'est resserré autour du suspect dans l'affaire Maëlys. Nordahl Lelandais est désormais mis en examen pour meurtre. Interrogé pendant plus de six heures, jeudi, par trois juges de Grenoble, l'ancien militaire de 34 ans a toutefois continué de nier les faits.

franceinfo : Le suspect est désormais mis en examen pour meurtre. Comment les parents de Maëlys ont-ils réagi ?

Fabien Rajon : Cela a été une journée difficile pour eux. Une journée de plus. Ils ont appris cette mise en examen pour meurtre avec fatalisme. C'est un élément de plus qui tend à corroborer d'autres éléments graves concordants qui ont justifié d'ailleurs une première mise en examen [pour enlèvement et séquestration]. Ces éléments, qui tendent à s'accumuler à l'égard du mis en cause, nous font penser qu'on va vers la vérité. En revanche, s'agissant de la petite Maëlys et de ce qu'il est advenu de l'enfant, on est très pessimistes.

Est-ce que retrouver le corps de la fillette est l'enjeu principal pour les parents ?

Oui, je l'ai dit à plusieurs reprises. La priorité pour les parents n'est pas de désigner Nordahl Lelandais comme étant coupable avant l'heure, ni d'évoquer les faits devant une cour d'assises tout de suite… La priorité est de savoir ce qu'il est advenu de l'enfant. Au regard des multiples éléments qui sont aujourd'hui révélés publiquement par le procureur de la République, on se dit que, logiquement, une personne pouvait nous renseigner à ce sujet. Cette personne est évidemment l'actuel mis en examen.

Vos clients ont-ils d'ailleurs encore un doute sur l'identité de l'homme qui a enlevé leur fille ?

Aujourd'hui, objectivement, pas vraiment. Je reste malgré tout prudent. Il sera toujours intéressant d'entendre la défense qui s'est axée jusqu'ici sur des questions procédurales plutôt que sur le fond de ce dossier. Les éléments révélés par le procureur ont conforté les parents dans leurs suspicions à l'égard de cet individu. Mais, encore une fois, la priorité des parents de Maëlys est de savoir ce qui est advenu de leur fille. Ils attendaient que cet individu s'exprime. Cela n'a pas été le cas.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Maëlys

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.