Affaire Maëlys : le procureur de Grenoble ouvre une enquête pour violation du secret de l'instruction

Près de deux mois après la disparition de la petite Maëlys, le parquet de Grenoble ouvre une enquête pour violation du secret de l'instruction, suite à la fuite de multiples informations dans la presse.

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Deux mois que les gendarmes tentent de retrouver Maëlys. Et les voici accusés. Selon le procureur de Grenoble, les enquêteurs fournissent aux journalistes des informations confidentielles. Alors il a ouvert une enquête pour violation du secret de l'instruction. "J'avais quand même très clairement averti que je ne tolèrerai plus ces fuites permanentes depuis le début d'éléments qui ne sont connus que des enquêteurs, de leur hiérarchie, du laboratoire et des juges. J'ai encore eu ce matin une demande sur des éléments que je ne connaissais pas et qui s'avèrent exacts, dont les journalistes sont en possession", déplore Jean-Yves Coquillat, joint par téléphone par franceinfo.

Des sanctions ?

Par exemple, les médias avaient relayé la découverte d'une image de vidéosurveillance du principal suspect avec à ses côtés une silhouette blanche qui pourrait être celle de Maëlys. Le procureur promet des sanctions si les auteurs de ces fuites sont identifiés. Dans son viseur : la gendarmerie en Rhône-Alpes, mais aussi à Paris. Le grand patron de la gendarmerie nationale est sorti de ses gonds. "Je juge scandaleuses ces accusations péremptoires de la part d'un magistrat", a réagi le général Richard Lizurey.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les appels à témoin n\'ont pour l\'instant pas permis de retrouver Maëlys de Araujo, 9 ans, disparue lors d\'un mariage en Isère.
Les appels à témoin n'ont pour l'instant pas permis de retrouver Maëlys de Araujo, 9 ans, disparue lors d'un mariage en Isère. (ALLILI / SIPA)