Disparition de Delphine Jubillar : son mari Cédric Jubillar va rester en prison

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Disparition de Delphine Jubillar : son mari Cédric Jubillar reste en prison
FRANCE 2
Article rédigé par
M-C Delouvrié, D.Breysse, S.Henry - France 2
France Télévisions

La demande de libération de Cédric Jubillar a été rejetée par la cour d'appel de Toulouse (Haute-Garonne), jeudi 8 juillet. Le mari de Delphine Jubillar, disparue en décembre dernier, est toujours suspecté d'avoir participé à sa disparition. Sa détention a été maintenue pour empêcher des pressions sur des témoins notamment. 

La cour d'appel de Toulouse (Haute-Garonne) a décidé jeudi 8 juillet de maintenir Cédric Jubillar, soupçonné du meurtre de sa femme Delphine Jubillar, en détention malgré sa demande de libération. La cour estime que cette décision permet d'empêcher des pressions sur les témoins, ainsi que de conserver traces et indices. "Des indices graves et concordants rendent vraisemblable qu'il ait participé au meurtre de son épouse", a estimé la présidente.

La thèse d'une mauvaise rencontre soutenue par les avocats de Cédric Jubillar

Pour l'avocat de la famille de Delphine Jubillar, maître Laurent Nakache Haarfi, "l'élément important aujourd'hui pour la famille c'est de savoir qu'il est clairement indiqué qu'il s'agit vraisemblablement d'un meurtre, et qu'il ne s'agit pas ni d'un enlèvement ni d'une disparition volontaire". L'infirmière de 33 ans a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre dernier. Dans cette affaire, il n'y a ni corps, ni scène de crime, ni aveux. Les avocats de Cédric Jubillar croient toujours à l'hypothèse d'une mauvaise rencontre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.