VIDEO. Meurtre d'Alexia Daval : la procureure rejette la thèse de l'accident

Dans sa conférence de presse, la procureure de Besançon a rejeté la thèse de l'accident formulé par les avocats de l'accusé.

Voir la vidéo
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Elle ne croit pas à la thèse de l'accident dans la mort d'Alexia Daval"L'ensemble de ces explications et des éléments d'enquête ont abouti à des éléments suffisants pour imaginer que la mort a été donnée volontairement et non pas accidentellement", a déclaré, mardi 30 janvier, la procureure de Besançon.

>> Meurtre d'Alexia Daval : suivez les dernières avancées de l'enquête dans notre direct.

Jonathann Daval, le mari d'Alexia Daval retrouvée morte fin octobre dans un bois de Haute-Saône, a été mis en examen "pour meurtre sur conjoint", a annoncé la magistrate. En fin d'après-midi, les avocats de l'informaticien de 34 ans eux-mêmes avaient annoncé que leur client avait avoué, durant sa garde à vue, avoir tué son épouse, de manière accidentelle, selon lui, au cours d'une dispute.

"C'est vraisemblablement une dispute conjugale" qui est à l'origine du meurtre, a précisé Edwige Roux-Morizot, soulignant que "la préméditation n'a pas été retenue". Deux jours après sa disparition signalée par son mari, le corps d'Alexia Daval avait été retrouvé partiellement brûlé. La jeune femme de 29 ans avait été asphyxiée et battue.

La procureure de Besançon (Doubs), Edwige Roux-Morizot, le 30 janvier 2018.
La procureure de Besançon (Doubs), Edwige Roux-Morizot, le 30 janvier 2018. (SEBASTIEN BOZON / AFP)