Procès de Jonathann Daval : le procureur de la République de Vesoul ne "fera pas appel" de la condamnation, "dans un souci d'apaisement"

Le parquet avait demandé la réclusion criminelle à perpétuité de Jonathann Daval, reconnu coupable du meurtre de son épouse Alexia en octobre 2017. Les jurés ont décidé d'une peine de 25 ans de prison. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le procureur de la République de Vesoul, Emmanuel Dupic, le 21 novembre 2020. (PATRICK HERTZOG / AFP)

Le procureur de la République de Vesoul, Emmanuel Dupic, avocat général lors du procès aux assises de Haute-Saône, ne "fera pas appel" de la condamnation de Jonathann Daval, "dans un souci d'apaisement", a-t-il déclaré sur France Bleu Besançon mardi 24 novembre.

Jonathann Daval a été condamné samedi à 25 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de sa femme, Alexia. Les avocats de la défense avait annoncé que de leur côté, ils ne feraient pas appel. Sur franceinfo, un des avocats de l'accusé, Me Randall Schwerdorffer, avait estimé que la peine de Jonathann Daval était "juste".

"La Haute-Saône a besoin de tourner la page"

Emmanuel Dupic, avait indiqué, avant même le jugement, "que la décision qui a été rendue par les jurés serait la bonne". "La Haute-Saône a besoin de tourner la page, notamment les Graylois. Justice a été rendue", estime le procureur. La mère d'Alexia avait déclaré lors du verdict, que la "décision rendue était à la hauteur de notre souffrance".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.