Mort d'Alexia Daval : les causes du décès sont encore incertaines

L'enquête se poursuit autour de la mort d'Alexia Daval, retrouvée morte aux alentours de Gray, en Haute-Saône. La procureure de Besançon (Doubs) a tenu à démentir certaines informations parues dans la presse.

France 3

Plusieurs informations concernant la mort d'Alexia Daval, dont le corps a été retrouvé calciné près de l'endroit où elle faisait son jogging en Haute-Saône, ont été publiées dans la presse avant d'être démenties. En direct de Besançon (Doubs), Adrien Gavazzi fait le point sur la situation. "On a d'abord cru qu'Alexia Daval était morte par strangulation et qu'elle n'avait pas été violée, annonce le journaliste. Cette information parue dans la presse le 4 novembre dernier a été démentie par la procureure de Besançon (Doubs) visiblement agacée."

Un décès par asphyxie

Les résultats de l'autopsie sont moins précis que ce qui a été annoncé. "L'autopsie pratiquée le 2 novembre ne permet pas d'établir avec certitude les causes de la mort de la jeune femme, le décès serait probablement lié à une asphyxie, ajoute-t-il. Seule certitude : Alexia Daval a subi des violences physiques, on lui a volontairement donné la mort. Pour l'heure, il n'ya toujours pas de suspect, impossible de dire s'il a agi seul. Les analyses sont toujours en cours sur le corps de la victime. 'Le plus bel hommage que l'on puisse rendre à Alexia est de laisser les enquêteurs faire leur travail en toute sérénité' a déclaré la procureure."

Le JT
Les autres sujets du JT
Des fleurs sont déposées devant le bar des parents d\'Alexia Daval, jeune femme disparue lors d\'un jogging à Gray (Haute-Saône), le 2 novembre 2017.
Des fleurs sont déposées devant le bar des parents d'Alexia Daval, jeune femme disparue lors d'un jogging à Gray (Haute-Saône), le 2 novembre 2017. (MAXPPP)