Affaire Alexia Daval : les parents de la victime changent d'avocat pour creuser la piste de l'empoisonnement de leur fille

Gilles-Jean Portejoie remplace Jean-Marc Florand qui estimait une nouvelle demande d'expertise inutile.

Reconstitution du meurtre d\'Alexia Daval dans le bois d\'Esmoulins, le 17 juin 2019 en présence de Maître Gilles-Jean Portejoie (G) et des parents d\'Alexia, Isabelle et Jean-Pierre Fouillot.
Reconstitution du meurtre d'Alexia Daval dans le bois d'Esmoulins, le 17 juin 2019 en présence de Maître Gilles-Jean Portejoie (G) et des parents d'Alexia, Isabelle et Jean-Pierre Fouillot. (JEAN-FRANÇOIS FERNANDEZ / RADIO FRANCE)

Le nouvel avocat des parents d'Alexia Daval est Gilles-Jean Portejoie, rapporte France Bleu Besançon lundi 16 décembre. Il conseille déjà la soeur et le beau-frère de la jeune femme assassinée en 2017 à Gray-la-Ville (Haute-Saône).

Gilles-Jean Portejoie remplace Jean-Marc Florand, qui a estimé qu'il n'y avait plus de lien de confiance avec ses clients, notamment après la décision de la famille jeudi dernier, de déposer une demande de nouvelle expertise. La famille Daval soupçonne Jonathann d'avoir empoisonné sa femme. Jeudi, le procureur de la République de Vesoul, Emmanuel Dupic, avait annoncé que des proches d'Alexia Daval demandent une nouvelle expertise relative à des substances retrouvées lors de l'autopsie.

L'ancien avocat estime qu'il était temps de fixer une date de procès

Me Florand a déconseillé aux parents d'Alexia cette demande d'investigations supplémentaires. "Cette demande est tardive, inutile et infondée, a expliqué l'avocat au micro de France Bleu Besançon. Dans ce dossier, il y a eu plus de cinquante expertises. Tout ça est au dossier. On est à un moment où on en est à chercher la date du procès. Je ne vois pas l'intérêt de faire de nouvelles demandes d'actes."

Stéphanie et Grégory Gay, la soeur et le beau-frère d'Alexia Daval, souhaitent faire la lumière sur une piste nouvelle, celle de l'empoisonnement par des médicaments. Ils expliquent que la jeune femme n'avait jamais fait état de la prise de tels médicaments et qu'elle était consciente de ne pas pouvoir prendre n'importe quel traitement dans le cadre de son parcours de PMA (procréation médicalement assistée).

Notre hypothèse, c'est qu'il [Jonathann] a essayé de l'empoisonner à petit feu.Grégory Gay, le beau-frère d'Alexia Davalà franceinfo

Jonathann Daval s'était d'abord fait passer pendant trois mois pour un époux éploré, sans nouvelle de sa femme partie faire son jogging, avant de reconnaître l'avoir frappée et étranglée en octobre 2017 à Gray-la-Ville (Haute-Saône) lors d'une violente dispute, puis avoir incendié partiellement le corps.