Des experts de l'ADN aident à élucider des crimes

Basé à Nantes, l’Institut Français des Empreintes Génétiques est spécialisé dans les recherches médico-légales d’ADN dans le cadre des affaires criminelles.

Voir la vidéo
FRANCEINFO
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le rôle de l'institut est d’analyser les traces ADN retrouvées sur les scènes de crime, comme du sang, de la salive ou des cheveux. "Nous sommes dans la salle où sont stockés tous les scellés qui sont en cours d’analyse en laboratoire. Ces scellés sont extrêmement variables, cela peut aller de petites culottes à des matelas, tout ce qu’on nous soumet pour analyse", explique un expert qui veut rester anonyme pour des raisons de sécurité.

Un verre fait basculer l'enquête

Dans l’affaire Troadec, c’est un verre dans la maison des victimes qui a fait basculer l’enquête. Les empreintes génétiques qu’il contenait appartenaient à Hubert Caouissin, l’assassin présumé des victimes. L’ADN ne fait pas tout, mais il permet de confondre un coupable. C’est grâce aux analyses réalisées ici que de nombreux criminels ont pu être identifiés, comme Guy Georges, Émile Louis ou Pierre Chanal.

Un microscope dans un laboratoire de Cergy-Pontoise (Val-d\'Oise), le 24 février 2010. (Photo d\'illustration)
Un microscope dans un laboratoire de Cergy-Pontoise (Val-d'Oise), le 24 février 2010. (Photo d'illustration) (ERIC PIERMONT / AFP)