Fusillade à Marseille : "Ils sont aveuglés par l'argent facile", déplore le père d'une victime

Il pourrait s'agir d'un règlement de comptes sur fond de trafic de drogue. Une équipe de France 2 revient sur les faits.

FRANCE 2

Il était 2h30 dans la nuit de samedi 24 à dimanche 25 octobre lorsqu’une fusillade a éclaté au pied d'un immeuble de la cité des Lauriers à Marseille. Trois jeunes ont été abattus froidement par des rafales d'armes automatiques. Deux mineurs de 15 ans et un homme de 24 ans ont été tués sur le coup.

Peu de doutes

La fusillade s'est déroulée sur un point de vente de stupéfiants dans cette cité des quartiers nord de Marseille, connue pour le trafic de drogue. Pour les enquêteurs, le mobile de ce triple assassinat ne fait guerre de doutes. "Je n'ai aucun élément qui puisse me laisser penser que ce soit des dommages collatéraux", a déclaré Laurent Nunez, préfet de police des Bouches-du-Rhône.

La victime la plus âgée était bien connue des services de police. Selon le ministère de l'Intérieur, cette fusillade porte aujourd'hui à 11 le nombre de morts par règlement de comptes depuis le début de l'année à Marseille.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers à la cité des Lauriers, lors d\'une précédente fusillade, le 29 juillet 2012 à Marseille (Bouches-du-Rhône).
Des policiers à la cité des Lauriers, lors d'une précédente fusillade, le 29 juillet 2012 à Marseille (Bouches-du-Rhône). (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)