Cet article date de plus de sept ans.

Crash d'hélicoptère : moyens supplémentaires pour les recherches

Trois personnes sont toujours portées disparues après l'accident d'hélicoptère qui s'est produit vendredi soir en Gironde. Quatre personnes se trouvaient à bord, trois sont toujours portées disparues. Samedi, le procureur a indiqué que des moyens supplémentaires seraient mis en place pour les recherches.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

L'accident s'est produit vendredi en début de soirée.
L'hélicoptère, avec quatre personnes à son bord, s'est écrasé dans la Dordogne
sur la commune de Lugon-sur-l'île-Carnay en Gironde. Pour le moment, seul un
corps a été retrouvé, celui d'un adolescent de 12 ans. C'est le fils d'un milliardaire
chinois qui venait d'acheter le domaine de La Rivière. L'homme est porté
disparu tout comme le vendeur du domaine, qui pilotait l'appareil et un
traducteur.

Dès la disparition signalée, d'intenses recherches ont
débuté. Plus de 100 gendarmes sont ainsi mobilisés. Par ailleurs, des moyens
aériens ont survolé la zone durant toute la journée de samedi. En vain.

Un sonar spécialisé déployé

Dès dimanche, le procureur de la République a expliqué des
moyens supplémentaires allaient être déployés. Des hommes en plus mais
également du matériel spécialisé. Ainsi, un sonar spécialisé dans la recherche
de personnes sera mis en service sur les lieux de l'accident.

Dans le même temps, une autre enquête a débuté pour déterminer les causes de ce
drame. Selon Christophe Auger, le procureur de la République, "les causes de l'accident
ne sont à ce stade pas déterminées et ne pourront pas l'être avant plusieurs
semaines tant que le Parquet ne dispose pas des éléments médico-légaux complets
relatifs aux victimes, l'ensemble des paramètres du vol entrepris, des examens
et des expertises de l'appareil".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.