Cet article date de plus de cinq ans.

Ce que l'on sait des dégradations de tombes chrétiennes en Meurthe-et-Moselle

"C'est la cinquième profanation de cimetières dans le département depuis le début de l'année", selon le ministère de l'Intérieur.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le village de Labry, en Meurthe-et-Moselle, dont le cimetière a été profané dans la nuit du 2 au 3 août 2015.  (MAXPPP)

Une quarantaine de tombes chrétiennes ont été profanées dans le cimetière de Labry (Meurthe-et-Moselle), avec des "crucifix retournés ou brisés et une plaque funéraire dégradée", a annoncé lundi soir le ministère de l'Intérieur. Trois mineurs, une fille de 12 ans et deux garçons de 14 et 16 ans, ont été interpellés mardi.

Que s'est-il passé ?

"Ce lundi après-midi, les policiers de Conflans-en-Jarnisy ont constaté la profanation d'une quarantaine de tombes chrétiennes dans le cimetière de la commune de Labry", affirme un communiqué de la place Beauvau. "Trente-cinq ornements funéraires, principalement des crucifix et des plaques, ont été déplacés", dont quatre ont été brisés, a précisé  à l'AFP le procureur de Briey, Yves Le Clair.

Selon le maire de Labry, Luc Ritz, les faits auraient été commis dans la nuit de dimanche à lundi.

Où les dégradations ont-elles eu lieu ?

Selon le magistrat, c'est le maire de Labry, commune située à une trentaine de kilomètres à l'ouest de Metz, qui a appelé la police après avoir constaté ces dégradations. Une petite inscription "666", considérée comme le "nombre du Diable" par les gothiques, a également été apposée sur une pierre tombale, a constaté un journaliste de l'AFP. Le ministère de l'Intérieur affirme qu"il s'agit de la cinquième profanation de cimetières dans le département depuis le début de l'année". Contactée par Francetv info, la préfecture de Meurthe-et-Moselle précise qu'il s'agit des cimetières d'Hériménil, de Vacqueville, de Pont-Saint-Vincent et de Gondecourt.

Capture d'écran de Google Maps pointant Labry (Meurthe-et-Moselle), où une quarantaine de tombes chrétiennes ont été dégradées, dans la nuit du 2 au 3 août 2015. (GOOGLEMAPS)

Qui a commis ces dégradations ?

"D'après les dires du maire de Labry, ces faits sont susceptibles d'être l'œuvre de jeunes pour faire les idiots", a encore dit le procureur,  qui a toutefois évoqué des "dégradations"plutôt qu'une "profanation".

Mardi matin vers 10 h, le magistrat a annoncé l'interpellation d'un adolescent de 16 ans, rapporte L'Est Republicain. Deux autres complices mineurs ont été interpellés dans la demi-heure qui suivait, à leur domicile. Il s'agit d'une fille de 12 ans et d'un garçon de 14 ans, tous deux originaires de Jarny et Labry. Les jeunes suspects, aux motivations "gothiques" selon le procureur, ont reconnu les faits. L'adolescente, qui, selon les enquêteurs, ne serait pas entrée dans le cimetière, a été simplement entendue, tandis que les deux garçons ont été placés en garde à vue, a précisé le magistrat. Le suspects vont être présentés à un juge pour enfant et mis en examen pour "violation de sépulture".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.