Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Petits riches et gros butins

Rapt, saucissonnage, home-jacking... les riches sont les cibles d’un nouveau banditisme. Commerçants ou dirigeants de PME sont attaqués chez eux ou font l'objet de demandes de rançon. Dans ce reportage de "Complément d'enquête", les témoignages de victimes encore traumatisées, mais aussi la confession d'un braqueur.

Chaque année en France, on dénombre 3 500 home-jackings (cambriolages en présence des habitants). Rentables, bien moins risquées pour les délinquants que les braquages de banque, ces affaires font aujourd'hui partie du quotidien dans les cabinets d'avocats.

Commerçants ou chefs d'entreprise sont les cibles de séquestrations et d'enlèvements avec demande de rançon. Certains des malfaiteurs n'hésitent pas à s'en prendre à des personnes de leur entourage. Un entrepreneur kidnappé a ainsi reconnu la voix de l'un de ses anciens employés. Interpellé avec son complice, celui-ci risque la détention à perpétuité, pour un butin dérisoire. 

La sécurité des privilégiés, un business en plein développement

Des chefs d'entreprise traumatisés, des voyous de plus en plus violents... et des policiers débordés. De quoi faire prospérer les sociétés privées de sécurité. La riposte idéale en cas de home-jacking serait le Flash-ball... mais pour 50 000 euros, on peut aussi s'offrir une salle de bains blindée en guise de "panic room" où se réfugier en cas d'attaque. La sécurité des privilégiés est un business en plein développement.

Un reportage de Thomas Lelong, Elouën Martin et Nils Montel, diffusé dans "Complément d'enquête" le 7 février 2019.

Petits riches et gros butins
Petits riches et gros butins (COMPLÉMENT D'ENQUÊTE / FRANCE 2)