Paris : trois personnes mises en examen pour le braquage d'une bijouterie en juillet

Deux d'entre elles ont été placées en détention provisoire et la troisième sous contrôle judiciaire.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La bijouterie Dinh Van, rue Vieille-du-Temple à Paris, en août 2020. (GOOGLEMAPS)

Trois personnes soupçonnées d'avoir participé au braquage d'une bijouterie de l'enseigne Dinh Van à Paris ont été mises en examen vendredi 1er octobre, a appris franceinfo de source judiciaire, confirmant une information de LCI. Deux d'entre elles ont été placées en détention provisoire et la troisième sous contrôle judiciaire.

Les trois suspects ont été mis en examen notamment pour "vol en bande organisée avec arme", "association de malfaiteurs criminelle" ou "destruction du bien d'autrui par un moyen dangereux".

Le 30 juillet, deux hommes, munis d'un pistolet à impulsion électrique et d'une bombe lacrymogène, avaient fait irruption dans la bijouterie Dinh Van, rue Vieille-du-Temple, dans le 4e arrondissement. Ils s'étaient fait remettre sans violence des bijoux et du numéraire, un butin évalué à 400 000 euros, et avaient ensuite pris la fuite.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Braquage

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.