Bordeaux : ce que l'on sait de l'effondrement de deux immeubles dans le centre-ville

Trois personnes ont été blessées dans l'effondrement de deux immeubles lundi, à proximité de la porte de Bourgogne, à Bordeaux.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les décombres des immeubles effondrés rue de la Rousselle à Bordeaux (Gironde), le 21 juin 2021. (THIBAUD MORITZ / AFP)

Deux immeubles se sont effondrés, rue de la Rousselle à Bordeaux, lundi 21 juin, dans la nuit, faisant trois blessés, dont un grave, annoncent les pompiers de Gironde. Franceinfo fait le point sur ce que l'on sait de cet effondrement.

Deux immeubles se sont effondrés

Contactés peu après minuit, dans la nuit de dimanche à lundi, les pompiers dépêchés sur place ont constaté l'effondrement de deux immeubles de trois étages, situés rue de la Rousselle, à proximité de la porte de Bourgogne, à Bordeaux. "La façade est tombée dans la rue, il y a un grand trou", a précisé le lieutenant-colonel Arnaud Mendousse, porte-parole du service départemental d'incendie et de secours de la Gironde. Seul l'un des deux immeubles était occupé, l'autre étant en travaux. C'est "l'effondrement de cet immeuble qui a entraîné l'écroulement de l'immeuble voisin", avance le maire-adjoint du quartier, Amine Smihi.

Trois personnes sont blessées

Parmi les neuf occupants du premier immeuble, trois sont blessés : un homme de 28 ans a été blessé "très gravement". Son pronostic vital est "probablement engagé". Il a été évacué vers l'hôpital Pellegrin de Bordeaux. Les deux autres victimes, un homme de 48 ans et une femme de 38 ans, ont été pris en charge par les secours, leurs blessures sont "sans gravité".

Les six autres occupants de l'immeuble ont été évacués par les pompiers. Des équipes cynophiles, 72 secouristes et une vingtaine de véhicules ont été dépêchées pour s'assurer qu'il n'y avait pas d'autres victimes sous les décombres de l'immeuble, détaille France Bleu Gironde, mais selon les pompiers "il n'y a pas de personnes décédées".

Le secteur est toujours totalement bloqué par les gravats. Les habitants d'une dizaine d'immeubles de la rue ont également été évacués par les secours, par mesure de sécurité. Ils ont été pris en charge par les services de la mairie et installés dans le palais des sports voisin des lieux. Ils ont ensuite été relogés chez des proches ou par la municipalité.

Un précédent récent dans le quartier

Un autre effondrement s'est produit dans le même quartier, mercredi. Un immeuble inhabité de la rue Planterose, à 650 mètres de la rue de la Rousselle, a cédé alors qu'il menaçait de s'écrouler depuis plusieurs semaines, rappelle France 3 Nouvelle-Aquitaine. Sa démolition était prévue dans les jours à venir. Dans le cas des deux immeubles de la rue de la Rousselle, aucun n'était concerné par un arrêté de péril ou ne faisait l'objet d'inquiétude pour sa "vétusté", a précisé Amine Smihi.

"Il semble encore beaucoup trop tôt" pour déterminer les causes du sinistre, selon le maire-adjoint du quartier. "Est-ce que ce sont les travaux ou la météo ? Nous ne savons pas pour le moment."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.