Cet article date de plus d'un an.

Besançon : une croix gammée dessinée sur un passage piéton aux couleurs LGBTQ+, la maire porte plainte

L'élue dénonce "un geste d'une extrême violence".

Article rédigé par
avec France Bleu Besançon - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La ville de Besançon (Doubs) a inauguré quatre passages piétons aux couleurs de l'arc-en-ciel, le 21 juin 2021 symboles de lutte contre les discriminations dont sont victimes les personnes LGBTQIA+ (ANTOINE MERMET / HANS LUCAS / AFP)

La maire de Besançon, Anne Vignot, a déposé plainte samedi après la découverte d'une croix gammée dessinée sur un passage piéton aux couleurs arc-en-ciel LGBTQ+ (lesbiennes, gays, bisexuelles, trans, queers), indique dimanche 27 juin France Bleu Besançon.

"C'est un geste d'une extrême violence", a indiqué la maire de Besançon en sortant du commissariat. "C'est criminel, c'est un appel à la haine, on ne peut pas laisser passer ça", a poursuivi Anne Vignot en référence à "la déportation de plusieurs milliers d'homosexuels" sous l'Allemagne nazie.

Un passage piéton aux couleurs LGBTQ+ tout récemment inauguré

Une enquête est en cours pour retrouver les responsables de cette inscription qui semble avoir été dessinée dans la nuit de vendredi à samedi, la veille de la Marche des fiertés. Un sexe masculin a également été dessiné à côté de la croix gammée. Le passage piéton arc-en-ciel qui a été vandalisé se situe dans la rue Mégevand, équipée de caméras de vidéos surveillance qui doivent être exploitées.

Ce passage piéton avait été inauguré lundi, avec trois autres passages piétons aux couleurs de l’arc-en-ciel LGBTQ+, dans le cadre d'une initiative de la ville de Besançon pour lutter contre l'homophobie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.