Belfort : deux frères de 12 ans suspectés d'agression sexuelle aggravée à répétition sur une jeune fille du même âge

Deux frères de douze ans, accusés d'agression sexuelle aggravée sur une jeune fille du même âge à Belfort, ont été mis en examen lundi.

Le tribunal de grande instance de Belfort (photo d\'illustration).
Le tribunal de grande instance de Belfort (photo d'illustration). (SEBASTIEN BOZON / AFP)

Deux frères âgés de douze ans ont été mis en examen lundi 2 janvier pour agression sexuelle aggravée d'une jeune fille du même âge, rapporte France Bleu Belfort-Montbéliard. Une enquête est en cours pour en déterminer les circonstances précises.

Les faits se seraient produits dans le quartier des Glacis à Belfort, entre les mois de septembre et décembre 2016. Les deux jeunes frères de 12 ans s'en seraient pris à une fillette du même âge. À plusieurs reprises, ils l'auraient forcé à leur faire une fellation, dans un lieu extérieur mais caché, situé dans ce quartier de Belfort. Cet acte effectué sous la contrainte est normalement considéré comme un viol. 

En raison du jeune âge des suspects, le parquet a ouvert une information judiciaire pour "agressions sexuelles aggravées" et non pour viol. Interpellés, les deux garçons ont été placés en retenue, l'équivalent d'une garde à vue pour de jeunes mineurs, pendant 12 heures. Ils ont ensuite été présentés au juge d'instruction, qui a demandé leur mise en examen.

D'autres enfants sont recherchés

Les deux suspects sont désormais suivis par la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), qui peut demander leur convocation à tout moment. Les deux garçons étant âgés de moins de 13 ans, seules des mesures éducatives peuvent être prises à leur encontre.

Les deux frères ont pour le moment interdiction formelle de s'approcher de la jeune victime. Ils ne seraient pas les seuls impliqués, d'autres jeunes sont également recherchés. Ils sont soupçonnés d'avoir aidé leurs camarades, ou de les avoir laissé faire. Leur implication et le rôle précis qu'ils ont joué doivent encore être déterminés précisément par les enquêteurs.