Agression d'un bâtonnier à Melun : la sécurité des tribunaux remise en question

Un avocat a tiré à plusieurs reprises ce jeudi 29 octobre à Melun sur un bâtonnier, le blessant grièvement avant de se donner la mort.

FRANCE 2

La panique s'est emparée des couloirs du palais de justice de Melun ce jeudi 29 octobre. Il est 9h30 ce matin, plusieurs coups de feu viennent d'être tirés au deuxième étage. Quand les secours arrivent sur place, l'avocat Joseph Scipilliti vient de tirer à trois reprises sur le bâtonnier Henrique Vannier avant de se donner la mort. Les deux hommes avaient rendez-vous. L'avocat devait être suspendu pour des manquements déontologiques. Il avait notamment envoyé des lettres de menaces au bâtonnier.

Un testament dans lequel il préméditait son acte

C'est avec une arme qu'il est entré ce matin au tribunal. Contrairement au public, les avocats ne sont pas fouillés. Un drame qui pose question sur la sécurité des tribunaux. Pour Christiane Taubira, "il n'est pas concevable que nos juridictions [...] deviennent [...] des lieux dangereux". La nuit dernière, le tireur avait envoyé une longue lettre à un site internet d'extrême droite, un testament dans lequel il préméditait son acte. Le bâtonnier est ce soir grièvement blessé. Hospitalisé à Créteil, ses jours ne sont plus en danger.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le tribunal de Melun (Seine-et-Marne), jeudi 29 octobre 2015.
Le tribunal de Melun (Seine-et-Marne), jeudi 29 octobre 2015. (YOAN VALAT / EPA)