Bas-Rhin : des incidents à Sélestat après la disparition d’un adolescent dans une rivière

Une vingtaine de pompiers ont été mobilisés pour retrouver le jeune homme, mais ses proches, issus de la communauté des gens du voyage, estiment que les moyens sont insuffisants. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La commune de Sélestat dans le Bas-Rhin.  (GOOGLE MAPS / FRANCETV INFO)

Une cinquantaine de membres de la communauté des gens du voyage bloquent plusieurs axes routiers mercredi 16 juin à Sélestat (Bas-Rhin), indique France Bleu Alsace. Ils ont monté des barricades, mis le feu à des pneus et promettent de ne pas bouger tant que le corps d'un adolescent de leur communauté ne leur sera pas remis. Ces personnes se disent bouleversées par la disparition d'un enfant de 14 ans qui est tombé dans la rivière de l'Ill mardi, vers 14h, au niveau d'une écluse située près de la route de Marckolsheim.

Une vingtaine de pompiers, dont sept plongeurs, des chiens, un hélicoptère ainsi que des drones, avaient été mobilisés mardi, mais la communauté des gens du voyage estime qu'il n'y a pas eu assez de moyens mobilisés. La communauté des gens du voyage déplore également que le maire de Sélestat ne se soit toujours pas déplacé. Les recherches avaient été suspendues mardi soir avant de reprendre ce mercredi matin. Elles ont de nouveau été interrompues quelque temps par cette mobilisation des proches de l'adolescent disparu. Les pompiers sont toujours à la recherche de son corps.

Des déviations ont été mises en place. "Les axes principaux sont saturés" selon la police nationale du Bas-Rhin sur Twitter, "notamment au carrefour de la départementale 1083 et de la D 424 vers Marckolsheim", qui conseille d'"éviter le secteur". Ces incidents ont également des répercussions sur certains centres d'examen ce mercredi à Sélestat. "Les candidats en Bac pro et en BTS seront bien accueillis, même après le début des épreuves", rassure l'académie de Strasbourg sur Twitter.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.