Cet article date de plus de cinq ans.

Attentat sur les Champs-Élysées : l'assaillant connu des services de police et de justice

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Attentat sur les Champs-Élysées : l'assaillant connu des services de police et de justice
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

En direct du palais de justice de Paris, Dominique Verdeilhan analyse la teneur de la conférence de presse tenue ce vendredi 21 avril par François Molins, le procureur de la République, sur le terroriste abattu à Paris sur les Champs-Élysées.

Que faut-il retenir de l'intervention, ce vendredi 21 avril, du procureur de la République François Molins sur l'assaillant des Champs-Élysées ? "François Molins était visiblement plus grave que d'habitude, tout simplement parce que le procureur de la République a été obligé de reconnaître que l'assaillant des Champs-Élysées était connu des services de police et de justice", relate Dominique Verdeilhan.

Un récent rappel à l'ordre de la justice

Ce soir, ce que l'ont retiendra ce sont deux dates récentes où l'assaillant a attiré l'attention des autorités."D'abord, en février il fait l'objet d'une enquête. Il est placé en garde à vue, son domicile est perquisitionné. Mais faute d'élément probant prouvant sa radicalisation ou la consultation de sites jihadistes, il est remis en liberté. Puis le 7 avril dernier, c'est-à-dire il y a quatorze jours, l'homme comparaît devant un juge d'application des peines de Meaux (Seine-et-Marne). Mais là encore la justice lui rappelle ses obligations qu'il ne semble pas respecter, sans procéder à la révocation de son sursis avec mise à l'épreuve. Autrement dit, un rappel à l'ordre et non un retour en prison", explique le journaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.