Cet article date de plus de quatre ans.

Attaque contre des militaires à Levallois : le proche du suspect arrêté à Marseille remis en liberté

Aucune charge n'a été retenue contre l'homme de 35 ans, soupçonné d'avoir logé le conducteur qui a renversé des soldats de l'opération Sentinelle à Levallois-Perret dans les Hauts-de-Seine, le 9 août.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La police judiciaire à Levallois-Perret, le 9 août 2017.  (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

L'homme interpellé mercredi à Marseille dans l'entourage du suspect de l'attaque contre des militaires à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) a été remis en liberté vendredi 19 août, a appris franceinfo de source judiciaire. Aucune charge n'a été retenue contre lui. Sa garde à vue a été levée dans la soirée.

Cet homme de 35 ans, domicilié à Argenteuil (Val-d'Oise), était soupçonné d'avoir apporté une aide logistique en logeant le conducteur qui a foncé sur des soldats de l'opération Sentinelle. 

Les motivations du chauffeur toujours inconnues

Le conducteur, blessé par balles lors de son interpellation, est hospitalisé à Paris et n'a toujours pas pu être interrogé. Le 9 août dernier, cet Algérien de 36 ans, chauffeur de VTC, domicilié à Bezons (Val-d'Oise), avait renversé et blessé six militaires au volant d'une BMW avant de prendre la fuite. Il avait été interpellé quelques heures plus tard sur l'autoroute A16, près de Calais. Sa garde à vue avait été rapidement levée en raison de ses blessures.

Les enquêteurs doivent encore déterminer les motivations de cet homme, jusqu'ici inconnu des services renseignement et sans casier judiciaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attaque contre des militaires à Levallois

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.