VIDEO. Louis Caprioli : "Malheureusement, la prison est une fabrique à terroristes"

Élise Lucet recevait en plateau Louis Caprioli, ancien responsable de la lutte anti-terroriste.

FRANCE 2

Ancien sous-directeur chargé de la lutte contre le terrorisme à la Direction de la surveillance du territoire (DST), Louis Caprioli est revenu sur les moyens qui font défaut à la France : "les moyens qui manquent sont toujours des moyens humains puisque nous avons un nombre considérable d'individus qui doivent faire l'objet de surveillance or les effectifs sont limités".

Le Premier ministre Manuel Valls a désormais annoncé que des mesures exceptionnelles allaient être prises. Louis Caprioli pointe du doigt l'une d'elles : "pour avoir des écoutes téléphoniques, le quota est actuellement de 2 500, il faudrait qu'il soit augmenté".

"La question de l'isolement pose problème"

"Depuis que le terrorisme islamique est en France, depuis 1993, jusqu'à maintenant, cette question de l'isolement des gens qui ont été condamnés ou qui font l'objet d'une enquête a posé problème. Malheureusement la prison, c'est une fabrique à terroristes. Il faut à tout prix séparer les gens qui sont poursuivis pour des faits de terrorisme, des gens de droit commun", affirme Louis Caprioli sur le plateau de France 2.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vue de l\'intérieur de la prison de Fresnes (Val-de-Marne), dans le quartier réservé aux hommes, le 16 juin 2011.
Vue de l'intérieur de la prison de Fresnes (Val-de-Marne), dans le quartier réservé aux hommes, le 16 juin 2011. (FRED DUFOUR / AFP)