Cet article date de plus d'un an.

Procès des attentats de janvier 2015 : "Les accusés ne savaient rien du dessein criminel précis des auteurs de ces attentats", assure une avocate

Me Marie Dosé défend l'un des 14 accusés dans le procès "crucial pour notre histoire contemporaine" qui débute mercredi. Elle assure l'aborder avec "sérénité".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La salle d'audience 2.02 du tribunal de Paris, porte de Clichy, où seront jugés 14 accusés dans le procès des attentats de janvier 2015, à partir du 2 septembre 2020.  (CATHERINE FOURNIER / FRANCEINFO)

Le procès des attentats de janvier 2015, Charlie Hebdo, Montrouge et l'Hyper Cacher porte de Vincennes à Paris, s'ouvre mercredi 2 septembre et doit se tenir jusqu'en novembre devant la cour d'assises spéciale de Paris. "On doit entendre et supporter le fait que les accusés ne savaient rien du dessein criminel précis des auteurs de ces attentats" de janvier 2015, a assuré à France Inter Marie Dosé, l'avocate d'un des 14 accusés.

"Ne pas se tromper d'ennemi"

Pour l'avocate, "il faut comprendre que ceux qui sont responsables de ces attentats sont morts et qu'il ne faut pas se tromper d'ennemi". Marie Dosé a assuré que la défense abordait ce procès "avec beaucoup de sérénité", estimant qu'il "faut de la sérénité, surtout quand l'émotion déborde de toute part". L'avocate d'un des 14 accusés a expliqué "comprendre tout à fait que ce procès soit un événement crucial pour notre histoire contemporaine". "Les parties civiles ont besoin de faire exister leur parole à la barre, c'est important", a-t-elle affirmé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attentats de janvier 2015

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.