Les journalistes du "Canard Enchaîné" menacés d'être attaqués "à la hache"

Le procureur de la République a "ouvert une enquête", précise le journal satirique dans son édition du 14 janvier.

Capture d\'écran du site du \"Canard enchaîné\" montrant la une du journal satirique daté du 14 janvier 2015.
Capture d'écran du site du "Canard enchaîné" montrant la une du journal satirique daté du 14 janvier 2015. (LE CANARD ENCHAINE)

"C'est votre tour." Le Canard Enchaîné daté du mercredi 14 janvier rapporte avoir reçu un courrier de menaces. L'hebdomadaire satirique l'indique, de façon laconique, dans un paragraphe en bas à gauche de sa une, qui est visible ici.

Ouverture d'une enquête et surveillance renforcée

Le ou les auteurs du message, reçu par mail jeudi 8 janvier, surnommé(s) les "fêlés du turban" par le Canard enchaîné, précise(nt) que ses journalistes vont être attaqués "à la hache".

Moins d'une semaine après l'attaque sanglante de Charlie Hebdo et la prise d'otages dans le magasin casher de la porte de Vincennes, et alors que le Premier ministre Manuel Valls a annoncé de nouvelles mesures pour lutter contre le terrorisme, le Canard écrit que le procureur de la République a "pris l'affaire au sérieux, renforcé la surveillance du journal et ouvert une enquête".