Cet article date de plus de six ans.

"Charlie Héros", un journal lyonnais en hommage à "Charlie Hebdo"

En 48 heures, une équipe a réalisé une revue illustrée, hommage à l'humour corrosif de l'hebdomadaire satirique décimé par un attentat terroriste.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La couverture du journal "Charlie Héros", publié en hommage à "Charlie Hebdo", par des dessinateurs lyonnais, le 10 janvier 2015.  (CHARLIE HEROS)

"Lyon sort son gros crayon", peut-on lire au-dessus du titre "Charlie Héros". Ce journal illustré gratuit, publié samedi 10 janvier, a été créé en 48 heures pour rendre des "hommages irresponsables et indispensables" à Charlie Hebdo, dont la rédaction a été décimée, mercredi 7 janvier, lors d'un attentat. Fruit de la collaboration d'illustrateurs, communicants, et imprimeurs, la revue est disponible en ligne et 8 000 exemplaires papier doivent être distribués à Lyon, dimanche 11 janvier, jour de la marche républicaine, précise France Inter.

>>> Suivez les marches républicaines en direct

Caricatures de Mahomet, de jihadistes, mais aussi de Cabu, Charb, Tignous, Wolinski, Honoré, les dessinateurs assassinés, couvrent les cinq pages de cette édition spéciale qui entend "défendre des valeurs essentielles : la liberté d'expression, violemment attaquée ce mercredi 7 janvier, et l'humour, la satire, l'autodérision, si importants et si chers aux victimes de cet acte innommable, et évidemment caractéristique de l'esprit de la presse française".

"Ce numéro spécial est dédié aux 12 héros et à toutes les victimes collatérales de l’attentat du 7 janvier 2015 qui a frappé le siège de 'Charlie Hebdo' et notre Nation toute entière", précise l'équipe, sous les signatures d'une trentaine d'illustrateurs, dont la plupart sont membres de l'association L'Epicerie séquentielle, déjà à l'origine de La Revue dessinée, magazine d'information en bande dessinée.

Charlie Héros from France Inter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attentats de janvier 2015

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.