Cet article date de plus de six ans.

Au cœur de la fusillade de Montrouge

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Au cœur de la fusillade de Montrouge
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

France 2 a rencontré une femme qui était au cœur du meurtre d'une policière début janvier à Montrouge. L'accident de sa voiture a provoqué l'arrivée de l'agent, qui a été ensuite tuée par Amedy Coulibaly.

Elle était au mauvais endroit au mauvais moment, mais elle ne peut s'empêcher de se sentir coupable. Le 8 janvier dernier, au lendemain de l'attentat de Charlie Hebdo,
Anne Collignon perd le contrôle de sa voiture à Montrouge. Les policiers arrivent sur les lieux et tentent de la rassurer. Mais à peine une heure après, la scène d'un banal accident se transforme en scène de panique : un homme vêtu d'un gilet pare-balles, d'une arme de poing et d'un pistolet mitrailleur tire en pleine rue, et tue la policière Clarissa Jean-Philippe.

"C'est ma faute"

Quatre mois plus tard, Anne Collignon se sent toujours responsable de ce scenario dramatique. "J'ai honte, j'ai envie de disparaître, je suis pas bien, exprime-t-elle le visage marqué. (...) Je me dis : 'Les gens diront ce qu'ils voudront mais je m'en fiche, c'est ma faute'. Mon accident n'aurait pas eu lieu, Clarissa ne serait pas morte".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.