Cet article date de plus de six ans.

Attaque contre "Charlie Hebdo" : Hollande, Merkel, Cameron, Renzi, Rajoy seront à la marche dimanche à Paris

Aux côtés de François Hollande, les chefs de gouvernement allemand, britannique, italien et espagnol ont annoncé qu'ils défileraient dimanche dans la capitale française pour dénoncer les attentats meurtriers commis en France.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président du Conseil italien, Matteo Renzi, à l'ambassade de France à Rome avec l'ambassadrice Catherine Colonna, participera à la grande marche républicaine dimanche 11 janvier 2015 à Paris. (TIZIANA FABI / AFP)

Plusieurs chefs de gouvernement européens participeront à la manifestation républicaine, dimanche 11 janvier à Paris, pour dénoncer l'attaque contre Charlie Hebdo, et les prises d'otages et meurtres qui ont suivi, à Montrouge, porte de Vincennes et Dammartin-en-Goële. 

Ils seront aux côtés du président de la République. François Hollande a confirmé pendant son allocution vendredi 9 janvier au soir : "Je serai à la marche dimanche".

Plusieurs chefs de gouvernement européens

Parmi les personnalités : la chancelière allemande, Angela Merkel, le Premier ministre britannique, David Cameron, le président du Conseil italien, Matteo Renzi, le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, le premier ministre belge Charles Michel, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et le président du Conseil européen, Donald Tusk, ont confirmé leur venue. 

Le chef de gouvernement italien Matteo Renzi a annoncé sa participation, en français et en italien, sur son compte Twitter.

Le premier ministre de Malte Joseph Muscat a fait de même.

Une grande "marche républicaine" est prévue dimanche à Paris à l'appel de la quasi-totalité des dirigeants politiques, syndicaux et religieux. Des rassemblements sont aussi prévus dans plusieurs grandes villes de France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attentats de janvier 2015

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.