Cet article date de plus de deux ans.

Attaque au couteau à Paris : une cellule d'aide psychologique ouverte à l'Hôtel-Dieu

"Il s'agit d'un dispositif classique" après ce type d'événement, a précisé l'entourage d'Anne Hidalgo, maire socialiste de la capitale.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dans la cour de l'Hôtel-Dieu, à Paris, en mai 2013. (MIGUEL MEDINA / AFP)

Une cellule d'aide psychologique a été ouverte aux urgences de l'Hôtel-Dieu, à Paris, après l'attaque au couteau survenue samedi 12 mai. Une personne est morte et quatre autres ont été blessées lors cet attentat dans le 2e arrondissement de la capitale.

Un dispositif incontournable

La cellule a reçu, dès samedi soir, une quinzaine de passants et riverains "choqués" par l'attaque, selon l'entourage d'Anne Hidalgo, maire socialiste de Paris. Ces personnes sont depuis rentrées chez elles mais la cellule, située au sein des urgences de l'Hôtel-Dieu (IVe arrondissement), reste ouverte. "Il s'agit d'un dispositif classique" après ce type d'événement, a précisé l'entourage de l'édile. La maire s'y est rendue dimanche matin.

Les cellules psychologiques sont devenues incontournables. "Il y a des personnes qui peuvent rester figées, sans rien dire. (…) On va essayer de renouer avec la parole pour les ramener 'sur terre'", a expliqué à France 3 Daphné Raynaud, psychologue et volontaire à la cellule d'urgence médico-psychologique de Paris.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.