Attaque au couteau à Paris : un proche de l'assaillant placé en détention

L'enquête sur l'attaque au couteau samedi 12 mai à Paris s'accélère. Un ami de l'assaillant a été mis en examen jeudi 17 mai pour association de malfaiteurs terroriste. Il a été placé en détention.

Voir la vidéo
France 2

Il n'a cessé de nier toute complicité en quatre jours de garde à vue et jure n'avoir plus eu de contact avec son meilleur ami Khamzat Azimov depuis des mois. Sauf que le jeune franco-russe possède sept téléphones et qu'il a perdu celui dont il s'est beaucoup servi la nuit précédant l'attaque au couteau à Paris. "L'intéressé a adressé à sa soeur via Whatshapp un chant jihadiste souvent repris par l'État islamique ainsi qu'un message je cite : 'Je t'aime, Hakim', qui a été publié à 00h04, au nom de la mère d'Abdul Hakim A", a expliqué lors d'une conférence de presse jeudi 17 mai François Molins, procureur de la République de Paris.

Son ex-petite amie connue pour des faits de radicalisation

Sa petite amie et son ex-petite amie ont été arrêtées jeudi 17 mai en début d'après-midi. La seconde, Inès, avec qui il fut marié religieusement, a déjà été mise en examen pour avoir tenté de rejoindre la Syrie en janvier 2017. Dès 2015, ses parents s'étaient affolés d'une fugue, peut-être pour rejoindre le Jihad, elle venait de s'être brutalement radicalisée, elle avait 16 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le soir de l\'attaque au couteau, à Paris, le 12 mai 2018.
Le soir de l'attaque au couteau, à Paris, le 12 mai 2018. (THOMAS SAMSON / AFP)