Violence policière : rebondissement dans le procès du jeune Alexandre

Il y a un an et demi, Alexandre, un jeune de Drancy en Seine-Saint-Denis, a été victime de violences de la part d'un policier municipal. Le tribunal correctionnel se déclare aujourd'hui incompétent. Il pourrait s'agir d'un viol.

France 3

Le tribunal correctionnel de Bobigny (Seine-Saint-Denis) devait juger un policier pour violence aggravée ce lundi 20 février. À la surprise générale, il s'est déclaré incompétent, estimant qu'il pourrait s'agir d'un viol.

Le témoignage d'un viol

Une victoire pour Alexandre qui, depuis toujours, réclame une peine exemplaire à l'encontre du policier municipal qu'il accuse de viol. "Qu'il soit puni, le geste qu'il a fait doit être puni", déclare la victime avant d'ajouter : "J'en souffre, j'ai toujours des saignements." Octobre 2015, à Drancy, une autre ville du département, Alexandre est interpellé pour tapage nocturne au pied de son immeuble. Au moment d'entrer dans le véhicule, l'un des fonctionnaires aurait introduit sa matraque dans l'anus du jeune homme. Un long marathon judiciaire commence.

Le JT
Les autres sujets du JT
Manifestation contre les violences policières à Nantes, le 11 février 2017.
Manifestation contre les violences policières à Nantes, le 11 février 2017. (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)