Cet article date de plus de sept ans.

Un adolescent de 14 ans invente une agression par des policiers à Argenteuil en s'inspirant de l'affaire Théo

Le jeune homme a d'abord déclaré avoir été agressé par trois policiers d'Argenteuil, vendredi, avant de revenir sur ses propos deux jours plus tard. Il a été mis en garde à vue, lundi.

Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des policiers se tiennent devant les bureaux de l'Inspection générale de la police nationale à Paris, le 3 novembre 2016. (PATRICK KOVARIK / AFP)

Un adolescent de 14 ans a été mis en garde à vue, lundi 20 février, à Argenteuil dans le Val-d'Oise, pour avoir inventé une agression par des policiers, a appris franceinfo de source judiciaire, confirmant une information de LCI.

Vendredi soir, le jeune homme s'est présenté au commissariat d'Argenteuil avec sa mère, expliquant avoir été victime de violences de la part de trois policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) d'Argenteuil. Au départ, les enquêteurs le prennent au sérieux. L'adolescent présente des traces de coups au visage et il fournit une description précise des fonctionnaires. Cette dernière correspond effectivement à des policiers appartenant à la BAC d'Argenteuil.

L'adolescent finit par avouer son mensonge

Cependant, des incohérences dans ses propos vont faire douter les enquêteurs. Finalement, dimanche, l'adolescent revient au commissariat avec sa mère, et avoue avoir inventé l'histoire de toutes pièces. Il explique qu'il souhaitait cacher à ses parents qu'il s'était battu avec des jeunes. Il dit aussi qu'il voulait profiter de l'affaire Théo, du nom de ce jeune homme victime d'une violente interpellation à Aulnay-sous-Bois le 2 février.

En garde à vue au commissariat d'Argenteuil pour dénonciation calomnieuse, l'adolescent de 14 ans doit être présenté à un juge pour enfants.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.