La police de sécurité du quotidien "très attendue par des policiers très dubitatifs"

Le journaliste Jean-Marie Godard, auteur de Paroles de flics, est l'invité du Grand Soir 3 ce mercredi 31 janvier.

Voir la vidéo
France 3

La nouvelle police de proximité "est très attendue par des policiers qui sont très dubitatifs, qui sont sans illusion", affirme le journaliste Jean-Marie Godard.

"Les policiers attendent des moyens et le sens qu'on donnera à cette mission. Ils veulent trouver le bon équilibre. Ils ne veulent pas que les policiers deviennent copains avec des commerçants et soient débordés dans des commissariats de quartier par des gens qui viennent les voir pour tout et n'importe quoi", explique l'auteur du livre Paroles de flics.

Le "choc" de l'affaire Théo

49 policiers et 15 gendarmes se sont suicidés en 2017. Six se sont donné la mort en 2018. "Ces actes désespérés sont liés aux conditions des travail très dégradées. Les agents, des gens passionnés, ont eu le sentiment de perdre le sens de leur mission. On leur a fait faire beaucoup de chiffres avec des missions parfois absurdes", énonce-t-il.

L'affaire Théo "a marqué les policiers, car c'est l'ensemble de la profession qui a été mise en cause, accusée de racisme. Ils attendaient un soutien de la part du pouvoir. C'est un choc dont ils ne se sont pas remis", estime Jean-Marie Godard.

Selon lui, les jeunes sont encore attirés par cette profession par "le sens du devoir, l'envie de rendre service à l'autre, le sens de la justice, la lutte contre les inégalités sociales".

Le JT
Les autres sujets du JT
La couverture du livre Paroles de flics
La couverture du livre Paroles de flics (France 3)