Cet article date de plus de quatre ans.

Affaire Théo : "la ville d'Aulnay-sous-Bois est traumatisée"

Le maire de la ville d'Aulnay-sous-Bois, soumise à des heurts depuis la violente interpellation d'un jeune homme, attend une "une réponse rapide du gouvernement". 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Aulnay-sous-Bois, le 6 février 2017 (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Le maire Les Républicains d'Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, est revenu ce mardi 7 février sur les événements de la nuit de lundi à mardi dans sa commune : "Pas de négation, pas d'exagération. Nous ne sommes pas sur des émeutes, nous sommes sur du trouble à l'ordre public qui doit effectivement être contenu par les forces républicaines de la police nationale. Ces troubles, pour moi, sont la conséquence d'un vécu pour les Aulnaysiens et les Aulnaysiennes", assure t-il.

En attente de réponses

Bruno Beschizza attend "une réponse rapide du gouvernement" concernant l'enquête sur l'interpellation du jeune Théo. "Je ne peux pas me satisfaire d'un communiqué laconique du ministère de l'Intérieur. J'attends du ministre de l'Intérieur des signaux forts", a-t-il déclaré mardi matin.

"Ce n'est ni faire injure à la présomption d'innocence, ni à l'indépendance de la justice que de dire que ce qui s'est passé est grave, terrible et doit être réparé", affirme le maire.

24 personnes ont été interpellées dans la nuit de lundi à mardi à Aulnay-sous-Bois. Au moins une dizaine de voitures ont été incendiées ainsi que de nombreuses poubelles. Deux restaurants ont également été visés par des départs de feu.

Bruno Beschizza : "J'attends du ministre de l'Intérieur des signaux forts"
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.