Amoureuse d'un détenu, une surveillante de prison l'aide à s'évader

Pendant 5 ans, elle a nié toute implication dans cette tentative d'évasion, en juillet 2010. 

Une ancienne surveillante de prison a été condamnée à 3 ans de prison dont 2 avec sursis, pour avoir contribué à la tentative d\'évasion d\'un détenu dont elle était amoureuse, à la prison de Varennes-le-Grande (Saône-et-Loire), vendredi 24 avril 2015. 
Une ancienne surveillante de prison a été condamnée à 3 ans de prison dont 2 avec sursis, pour avoir contribué à la tentative d'évasion d'un détenu dont elle était amoureuse, à la prison de Varennes-le-Grande (Saône-et-Loire), vendredi 24 avril 2015.  (GOOGLEMAPS / FRANCETV INFO)

Il avait été condamné en 2012 à 16 ans de réclusion pour une série de braquages. Elle était surveillante à la prison de Varennes-le-Grand où il purgeait sa peine. Vendredi 24 avril, devant le tribunal de Chalon-sur-Saône, une femme de 44 ans a avoué avoir aidé à s'évader un prisonnier dont elle était tombée amoureuse, le 18 juillet 2010.

Selon le Journal de Saône-et-Loire, si la voiture de la surveillante avait été repérée par les enquêteurs près de la prison au moment de l'évasion, la prévenue avait toujours nié son implication. "Cela fait cinq ans que je vis avec cela, je ne voulais pas le trahir", s'est-elle justifiée, relève le quotidien régional. "J’étais follement amoureuse de lui." Outre la voiture de l'intéressée à proximité de la prison, les enquêteurs ont cherché à savoir comment le prisonnier s'était procuré des outils "dont une lame de scie et un coupe-boulon", ainsi qu'une échelle rigide, détaille le quotidien.

"Je devais être dans le mirador 2"

Dans ce projet, la jeune femme a également admis avoir impliqué son fils, alors âgé de 18 ans. Son rôle, "c’était d’attendre dans le bois ! Il devait mettre l’échelle et moi je devais être dans le mirador 2 pour le téléphone. Il devait répondre", a expliqué la surveillante, citée par le Journal de Saône-et-Loire. Egalement, présent à l’audience, le prévenu a toutefois assuré avoir "échafaudé ce plan"

L'amoureuse a écopé de 3 ans de prison dont 2 avec sursis, interdiction d’exercer dans la fonction publique ou dans l’administration pénitentiaire. Son fils a été puni de 3 mois avec sursis, tandis que le prévenu, âgé de 47 ans, écope de 2 ans ferme.