Amnesty France dénonce "l'impunité de certains policiers"

Amnesty International France publie aujourd'hui un rapport sur les morts lors d'interpellation. L'ONG dénonce "l'impunité" de certains policiers et réclame des enquêtes "impartiales".

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Amnesty International France met en avant cinq exemples de décès survenus lors d'interpellations. "Ces cinq affaires banales au départ se terminent très très mal, parfois juste une heure après l'interpellation ", explique Patrick Delouvin, directeur du pôle Europe de l'ONG.

L'ONG dénonce "l'impunité " de certains policiers. Elle réclame "au parquet et aux juges d'instruction " des enquêtes "effectives, impartiales et dans les meilleurs délais ", et au ministère de l'Intérieur une interdiction des méthodes d'immobilisation "dangereuses ", une "formation approfondie " des policiers sur "les droits humains " et la suspension ou la sanction systématiques de ceux mis en cause.